drapeau_suisseDidier Defago et Dario Cologna ont rapporté deux nouvelles médailles d'or à la délégation suisse qui en passe en tête au tableau de médailles, mais lançons la polémique, pourquoi le tableau de médailles est-il fait en fonction du nombre global de médailles ? Côté français, Tony Ramoin apporte une quatrième médaille à la délégation française, elle est en bronze.  

Premier énorme temps fort de cette olympiade, la descente a rendu un podium assez inattendu, qui se tient en 9 centièmes de seconde. Si l'on attendait bien un Suisse sur la plus haute marche du podium, Didier Cuche ne termine ''que'' 6ème. C'est Didier Defago qui remporte la course d'un jour devançant le miraculé Aksel Lund Svindal (Norvège) et l'increvable Bode Miller. Cocorico, David Poisson est 7ème, ce qui est pas mal du tout compte tenu de la saison très moyenne de l'équipe masculine de vitesse.

Mais arrêtons nous sur Aksel Lund Svindal. Vainqueur du gros globe de cristal en 2007, le Norvégien a par la suite frôlé la mort le 29 novembre 2007 lors d'un entraînement à Beaver Creek :

Malgré le caractère spectaculaire de la chute, le Norvégien s'en tire... disons ''même pas mal'' ! Nez et Pommette casés + entaille profonde dans le cuisse. Aksel Lund Svindal n'a plus jamais le même skieur par la suite, ne l'empêchant tout de même pas d'être médaillé de bronze en Super-G aux mondiaux de val d'Isère l'année dernière et champion du monde de combiné. Déjà champion du monde de descente et de géant en 2007, il ne manquait plus qu'une médaille olympique.

L'autre Suisse qui a brillé se nomme Dario Cologna et lui a remporté le 15km en ski de fond devant l'Italien Pietro Piller Cottrer et le Tchèque Lukas Bauer. Chez les filles (10km), la Suède débloque son compteur médaille grâce Charlotte Kalla qui devance la très sexy estonienne Kristina Smigun-Vaehi et la norvégienne Marit Bjoergen. La première française, Karine Laurent Philippot se classe 26è.

Tony Ramoin, la surprise du chef

Français le moins en vu pour le Snowboard Cross (par rapport à ses copains de l'équipe de France), Tony Ramoin a malgré tout remporté la médaille de bronze d'un concours qui a massacré les favoris, français surtout. Exit les frères De Le Rue dès les huitièmes de finale, Pierre Vaultier n'est lui pas passé en demi-finale. L'essentiel est là avec une quatrième médaille (la troisième venant d'un outsider).

Pour être complet, le nouveau champion olympique se nomme Seth Wescott et est américain, le vice-champion est canadien : Mike Robertson.

Que sait-on de Tony Ramoin qui a promis au micro de France2 d'aller fêter ça « durement » ? 21 ans, originaire des Alpes Maritimes et champion du monde junior en 2005. Lorsqu'il ne surf pas, il poursuit ses étude de technique de commercialisation à l'IUT d'Annecy.

La lecture du classement des médailles pour faire plaisir aux Américains ?

Dès hier, j'écrivais que la France était en tête du tableau des médailles. Selon mon système de lecture (qui est celui qui a toujours été utilisé), c'est la Suisse qui mène désormais la danse avec trois médailles d'or. Or, si l'on observe le tableau des médailles proposé par le site vancouver2010.com, la voix officielle du CIO, ce sont bien les États-Unis qui sont en tête du fait d'un nombre de médailles, tous métaux confondus, supérieurs à toutes les nations (8). Voilà donc une lecture pour le moins peu banale. Il n'y a qu'à aller sur le site de Beijing 2008 pour voir que c'est bien la Chine qui a remporté ses Jeux à domicile avec 51 médailles d'or en dépit d'un nombre global de médailles inférieur au total américain. Pour revenir à Vancouver, l'équipe de France avec ses deux médailles d'or (sur trois au total) s'est retrouvé (avant le bronze de Ramoin) à égalité avec le Canada, la Norvège ou encore l'Italie. Ces trois nations ont toutes trois médailles, mais moins de breloques dorées que la France... Et pourtant ces quatre pays sont considérés à égalité.

La Russie traîne, l'Autriche aussi

Avec une seule médaille de bronze chacune, la Russie et l'Autriche affichent un total anormal après trois jours de compétition. La Wunderteam a connu un premier contre temps en faisant chou blanc à la descente, enfin pas totalement Mario Scheiber remporte une médaille en chocolat. Voilà qui rajoute de la pression sur les épaules de Benjamin Raich pour le Super Combiné de mardi. Pour le reste du classement de celui qui pisse le plus loin, 18 nations sont d'ores et déjà classées.Pour le reste, la Suisse est en tête, suivi des USA et de la France.